Miosson

Le cours d'eau du Miosson à Saint-Benoit

Saint-Benoît

Le Miosson est un affluent rive droite du Clain avec un bassin versant d’une superficie de 147km².

La pente générale du Miosson est de 1,3 °/°°, donc le cours d’eau ne possède pas un flux important. Son cours se situe au sud-est de Poitiers. Tout d’abord, il prend sa source sur la commune de Vernon au lieu-dit « Venzelles » puis se jette dans le Clain sur la commune de Saint-Benoît.

Géographie du Miosson

Communes traversées par le Miosson

D’une longueur d’environ 35 km, il traverse les communes de Vernon, Gizay, Nieuil l’Espoir, Nouaillé-Maupertuis, Smarves et Saint-Benoît. Sa source se situe à une altitude de 117m et sa confluence avec le Clain se trouve à une altitude de 74m.

Les activités autour

Le bassin versant est occupé essentiellement par des terres agricoles et des forêts. En effet, l’urbanisation et l’artificialisation des terres ne représentent que 5% de la superficie totale du territoire.

Les activités de la rivière

Le Miosson présente souvent des fluctuations saisonnières de débit. Cette tendance s’aggrave de fait de la présence d’importants travaux hydrauliques construis par le passé. Ainsi, il est fréquent que certaines parties du Miosson soient en rupture d’écoulement sur la période estivale. Afin de remédier aux sécheresses du Miosson, des vannes ont été installées, ce qui permet de faciliter la régulation des niveaux d’eau.

Le Miosson contribue fortement à l’importance patrimoniale du secteur de part l’alimentation en eau des douves des fortifications de Nouaillé Maupertuis, mais aussi de part des zones écologiques très riches. En effet, les zones humides et forêts alluviales bordent le Miosson tout le long de son parcours.

D’un point de vue piscicole, le Miosson est classé en 2ème catégorie. Toutefois, il offre une mixité des peuplements piscicoles. La partie avale fait apparaître un potentiel intéressant de frayères à salmonidés tandis que les prairies et zones humides bordant la rivière sur tout son cours peuvent servir de frayères à brochet. En cela, la reproduction naturelle du brochet semble exister tandis que la population de truites fario est soutenue artificiellement par alvinage de truitelles. L’AAPPMA (Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique ) qui gère le Miosson s’intitule la Brême Poitevine.

La gestion du Miosson

La rivière était gérée auparavant par le Syndicat d’Assainissement de la Vallée du Miosson. Créé en 1951, il avait pour but d’améliorer l’écoulement des eaux afin d’assainir les terres humides bordant le cours d’eau. Autrefois, ce syndicat regroupait les communes riveraines du Miosson. Ainsi jusqu’à la fin des années 90, la collectivité procédait à des actions de curage, calibrage, mise en place d’ouvrages et d’entretien de la ripisylve. Ces actions visaient effectivement le contrôle des niveaux pour favoriser l’écoulement de l’eau en hiver et de le maintenir artificiellement durant l’été.

Depuis les années 2000, les élus sont entrés dans une démarche de reconquête des milieux par la mise en place de contrats (programme pluriannuel de travaux) afin d’obtenir un entretien raisonné de la rivière :

– Entretenir le bon état des berges par le maintien de la ripisylve
– Favoriser le bon état biologique et physique de l’eau
– Respecter la protection des zones humides
– Renforcer les habitats aquatiques

Le prochain programme pluriannuel devra donc poursuivre l’action entreprise, voir l’intensifier, afin de pouvoir retrouver toutes les fonctionnalités de rivière et ainsi participer à la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques.

Pour tout renseignement Cédric CHAT : 05 49 54 59 60 


la Pallu, affluent du Clain

La Pallu

L'auxance, rivière affluent du Clain - département de la Vienne

L’Auxance

La Boivre, affluent du Clain

La Boivre

<<< Revenir aux cours d’eau