Auxance

rivière claire qui passe souqs un pont en fer forgé

La limbre – Migné-Auxances

L’Auxance a un bassin versant qui représente 326 km².

Géographie de l’Auxance

Bassin versant de l’Auxance

Affluent en rive gauche du Clain, l’Auxance prend sa source sur la commune de Saint-Martin-du-Fouilloux dans le département des Deux-Sèvres. Cette rivière s’écoule d’ouest en est et rejoint le Clain sur la commune de Chasseneuil-du-Poitou, au niveau de Grand Pont.

En effet, le linéaire du cours d’eau concerné s’étend sur environ 140 km. Il comprend son propre lit, son affluent principal : la Vendelogne ainsi que de petits affluents. Effectivement ce sont des ruisseaux tels que Andraudière, Bouillé, Brin, Chauvalière ou Maury, Carte, Coursaudière, Douves, Ferrière, Fondfroide, Magot, Vieille Fontaine, ….

Communes traversées

La rivière de l’Auxance parcours seulement une partie de l’ensemble des communes du Syndicat du Clain Aval. Située principalement dans le département de la Vienne, elle fait partie depuis 2016 de la région Nouvelle Aquitaine qui regroupe le l’Aquitaine, le Limousin et Poitou-Charentes. Aussi, ce cours d’eau traverse les communes d’Ayron, Chalandray, Chasseneuil-du-Poitou, Chiré en Montreuil, Froze*, Quinçay, Latillé, Migné-Auxances, Vouillé et quatre communes du département des Deux-Sèvres  : La Ferrière en Parthenay, Saurais*, Saint Martin du Fouilloux* et Vasles). *communes non adhérentes au Syndicat du Clain Aval

Contexte piscicole

Tout d’abord le classement piscicole distingue deux catégories de cours d’eau. Ainsi, les salmonicoles, dits de 1ère catégorie, présentent un écoulement rapide. Puis, les cyprinicoles, dits de 2nd catégorie, sont à la différence à écoulement lent. En ce qui concerne l’Auxance et ses affluents, ils sont classés en 1ère catégorie piscicole sur toute la zone d’étude dont l’espèce repère est la truite fario.

Site naturel remarquable

Le site Natura 2000 « ruisseau du Magot » situé en tête de bassin, intègre une partie de l’Auxance ainsi que l’ensemble du linéaire des ruisseaux du Magot et de la Coursaudière. En effet, ces ruisseaux aux eaux courantes, de bonne qualité et bien oxygénées, coulent sur les communes de St-Martin-du-Fouilloux et de Vasles. Dans un vallon à pente modérée, ils se caractérisent par un fond et des versants occupés en majorité par des terres cristallines.

écrevisse à pattes blanches

Écrevisse à pattes blanches-BourdinLCK

Cette géologie spécifique se nomme bocage. Par définition, la région du bocage désigne des terres du Massif Armoricain. Par ailleurs, ce secteur est connu sous le nom local de « Gâtine » et se situe dans le département des Deux-Sèvres autour de la ville de Parthenay.

Toutefois, il accueillait une importante population d’écrevisses à pattes blanches. La présence du Chabot et, surtout, de la Lamproie de Planer, espèces inféodées également aux eaux pures et oxygénées, s’ajoute à l’intérêt du site.

>> Consultez le site de Natura 2000

 

État des lieux et programme de travaux

Afin de tendre vers un bon état écologique, il faut recenser les travaux à entreprendre sur l’Auxance et ses affluents. En cela, une étude préalable a été mise en place afin de définir les orientations des actions à moyen terme. Ainsi, le Contrat Territorial des Milieux Aquatiques de la rivière Auxance et de ses affluents (CTMA Auxance et affluents) a été réalisé en  2012. ( Étude HYDROCONCEPT – 2012).

Le diagnostic a mis en évidence une altération des compartiments suivants :

le lit mineur : par les travaux hydrauliques anciens (calibrage) et le colmatage du substrat par les apports diffus (drainage, ruissellement)
le lit majeur : par l’artificialisation des parcelles riveraines, par la mise en culture et l’urbanisation ;
le débit : par les travaux hydrauliques anciens, la gestion artificielle des débits et les prélèvements en eau ;
les berges et la ripisylve : par les travaux hydrauliques et le sur-entretien des berges.
la continuité écologique : par la présence de nombreux ouvrages en travers.

Programme de travaux (CTMA l’Auxance et affluents)

La gestion des rivières et des ruisseaux non domaniaux, s’appuie sur les articles L.210-1 et L.211-1 du Code de l’Environnement. Ils posent notamment le principe d’une gestion équilibrée de la ressource en eau qui a été déclarée d’intérêt général.

Souvent identifiées lors de la phase de diagnostic, les altérations ont permis d’élaborer un programme de travaux pour une durée de cinq ans. Aussi, le CTMA Auxance et affluents, a été co-construit par un comité de pilotage. Ce comité a effectivement réuni une quinzaine de structures tels que des administrations, des partenaires techniques et financiers ainsi que des élus, acteurs de l’eau.  

Ce Contrat Territorial est un outil de programmation d’actions spécifiques. Signé avec l’Agence de l’eau Loire Bretagne, il a pour objectif de réduire principalement les différentes sources de dégradation physique des berges et du lit. Pour répondre efficacement à l’ensemble des problématiques, les actions seront réparties en fonction de chaque compartiment de la rivière :

– le rétablissement progressif de la continuité écologique (libre circulation des espèces aquatiques et des sédiments),
– la restauration morphologique de certains secteurs,
– le maintien ou la restauration d’une ripisylve adaptée.

Pour tout renseignement sur l’Auxance, notre technicien Nicolas HUTIN vous répond au 05 49 18 29 07


La Boivre, affluent du Clain

La Boivre

photo de la rivière le Clain

Le Clain

la rivière le Miosson, en Vienne

Le Miosson

<<< Revenir aux cours d’eau